logo acec

Zone F et les secteurs de Fornos, Chorro, Acitolar et Algueriz.

RETOUR
image
NAVIGATION
retour toutes zones delimitation album photos
calque transparent carte ortho secteur Fornos carte ortho secteur Chorro carte ortho secteur Acitolar carte ortho secteur Lasgueriz
illustration zone R

Délimitation :

Le spéléologue ne peut ignorer cette zone clé dans le fonctionnement hydrologique du massif.
Elle est le site de résurgence des réseaux souterrains d'Armeña (prouvé par traçage en 1985) et vraisemblablement de Baticiellas et Era de las Brujas.
Les crues de ces résurgences sont spectaculaires au bas du sauvage et attachant barranco d'Irués.
Tous les jalons de l'enfouissement des réseaux sont présents, depuis la grotte fossile de Cinco de Agosto jusqu'aux Fuens Blancas, source pérenne du massif.
Composée exclusivement de profonds ravins, sa visite est un parcours sportif parmi les barrancos de Gradiello, d'Acitolar, d'Irués, où la pente frôle souvent la verticale, où le maquis Méditerranéen rend la progression difficile.

Nous y accédons par le village de La Fortunada (extrémité Ouest du massif) d'où une grosse heure de marche en rive droite du rio Irués nous conduit aux portes sombres de Fornos, où nous pouvons remplir nos gourdes à Fuens Blancas.
Il existe une variante d'accès par le refuge de Santa Isabel, où l'eau est souvent disponible, en descendant plein Sud le ravin naissant. Autant dire que la montée du soir sera rude...
Délimitons-la, avec le col de Santa Isabel pour origine et en rotation horaire:
- Depuis le seuil du refuge, nous partons plein Ouest à plat sur l'épaule du col pendant 400m environ.
- Nous arrivons en tête puis dévalons le ravin barrant Subida de Fornos, au milieu d'une végétation épineuse et odorante.
- Nous rencontrons ensuite le barranco de Gradiello en rive gauche, puis celui d'Acitolar, pour progresser ensuite plus calmement dans le barranco d'Iruès. Dans un ravin de rive droite s'ouvre Cova del Graners, résurgence de crue la plus élevée du système, puis le spectaculaire porche de Chorro et enfin Fuens Blancas, seule résurgence pérenne de la montagne.
- A la confluence du barranco d'Iruès et du rio Garona, nous grimpons au Sud Est la crête bien marquée vers Castellar de Napinals, traversons ensuite la piste desservant Prau Volontario, et progressons toujours sur l'arête jusqu'à Punta de las brujas (1948m).
- Du sommet, nous progressons sans quitter la crête sur Loma Estremera où nous rejoignons l'altitude repère de 2100m aux abords de Punta Napinal.
- Pour conserver cette courbe de niveau, nous quittons la crête, passons sous Punta Pegolera, puis obliquons plein Est pour rejoindre le creux du barranco Acitolar.
- Toujours en conservant l'altitude de 2100m, nous passons ensuite sous Punta Gorda, puis Punta de la Cués.
- Nous rejoignons le creux du barranco Gradiello et suivons la ligne de niveau en haut des falaises de Punta Gradiello.
- Nous franchissons une succession de talwegs avant de descendre le large sillon décharné marquant las Sucarratas.
- Plus paisiblement, nous passons à proximité de fuente de l'Estaso et plein Ouest, rejoignons le refuge de Santa Isabel.
La surface délimitée est de 670ha pour un périmètre de 16,5km.

A contrario des cavités d'altitude, le développement de ces résurgences ou cavités fossiles est majoritairement horizontal (Cova de Graners/Chorro > 2km, Cinco de Agosto > 1km, Pot au feu >1km).

icone écrire