logo ACEC

Les zones spéléologiques du massif du Cotiella.

RETOUR
image
NAVIGATION
Limites
du Gd Massif

Conventions
de marquage

image
calque transparent zone A zone B zone C zone E zone F zone G zone L zone M zone R zone T zone V
medaillon grand massif
.

Définition des limites du grand massif :

Il convient en premier lieu de définir les limites géographiques du massif, sachant que pour cette nappe de charriage aux multiples écailles, elles sont également hydrologiques et morphologiquement bien distinctes des monts voisins.
Mais sans encore pénétrer profondément sous terre, nous pouvons aisément délimiter selon de simples observations géographiques, cette « montagne orgueilleuse et aride ».

Depuis son extrémité la plus au Nord, en rotation anti-horaire:
-Depuis la confluence des rio zinqueta et Cinca aux abords de Salinas de Sin, en rive droite de ce dernier, via el Paso de las Dévotas, jusqu'à la confluence du rio Cinca et du rio Irués au cœur de la Fortunada.
-En rive droite du rio Irués jusqu'à sa confluence avec le rio Garona (barranco selon les éditeurs de cartes),
-En rive droite du rio Garona pour serpenter aux pieds des tozal d'O Basón Punchudo, de Conanuaz.
-En rive droite du barranco de la Garona de los Molinos jusqu'au collado de Cullivert (1471m),
-En rive gauche de l'Aigüeta de Viu, en contournant par le Nord le tozal de San Cristobal
-En rive droite du barranco de las Aiguelas jusqu'au plan d'eau de la centrale de Argone,
-En remontant le rio Esera sur sa rive droite jusqu'à sa confluence avec l'Aigueta aux abords de Seira.
-En remontant plein Nord par la rive droite de l'Aigueta devenant barranco, jusqu'au collado de la Cruz (1716m),
-En descendant par la rive gauche du barranco de la Cruz confluent avec le barranco de la sentina, puis celle du barranco Simierre jusqu'à sa confluence avec le rio Zinqueta aux abords de Plan,
-Enfin en rive gauche de ce dernier jusqu'à Salinas de Sin,

La zone du Grand Massif ainsi délimitée mesure 70 km de périmètre pour une surface incluse (projetée) de
17 254 ha. L'altitude la plus basse de 700 m est atteinte autant à l'embalse de Laspuña qu'au plan d'eau de la centrale
d'Argone.
Au centre de cet immense empilement de strates, le Cotiella, culminant à 2912m.

.

Convention de marquage des cavités :

Les explorateurs des années 70 et 80 ont marqué certaines cavités à l'aide d'inscriptions de teintes et de tailles très différentes.
Dés les années 2000, la couleur rouge est généralisée, la taille des caractères se veut la plus discrète possible en restant efficace, soit au maximum décimétrique.
deux personnes se concertent Une convention pour les symboles à employer est adoptée:

Ajouté à cette signalétique d'exploration, suit la lettre de la zone concernée, et un numéro dans le référencement des cavités du massif.
marquage d'une cavité Malgré les précautions prises, certaines cavités référencées mais dont le marquage avait disparu, ont été baptisées d'un nouveau numéro.Ceci explique la présence de quelques doublons dans les listes...
Dans ce cas, le numéro le plus ancien est mis en avant.
Chaque club se voit attribuer un numéro d'origine, ou un intervalle dans une liste discontinue. Il lui revient d'établir des créneaux intermédiaires en cas d'équipes de marquage multiples.
Par conséquent, le dernier marquage n'est pas révélateur du nombre exact de cavités recensées. Par exemple, la zone Armeña comporte 169 cavités référencées alors que le marquage 351 vient d'être utilisé.
Les nouvelles marques doivent être signalées à chaque fin de campagne aux coordinateurs accompagnés de : L'absence d'un de ces 4 éléments génère une fiche incomplète, et nécessitera un nouveau déplacement peut être important pour une simple étourderie !

icone écrire